~♥~ Département de Français _ UNIVERSITÉ GUELMA ~♥~
Bonjour Invité,
Si vous lisez ceci, c'est que vous n'êtes pas enregistré. <a href="http://dep-fr-guelma.forumalgerie.net/register.php">Cliquer ici </a> pour s'enregistrer en quelques cliques très simple, vous pourrez profiter de toutes les fonctionnalités de notre Forum. Présentez-vous dans la section pour vous de rencontrer notre communauté.

Qu'est ce que le roman?

Aller en bas

Qu'est ce que le roman?

Message  Administratrice le Ven Avr 19, 2013 5:04 pm




LE ROMAN
Définition

Quelle que soit sa forme, le roman est un récit, une narration, il nous appelle à lire la vie d’un ou plusieurs personnages.
Aucune poétique n’est en jamais édicté les lois du roman, il a progressé par des chefs-d’œuvre toujours imprévus.
Pour le dictionnaire Littré :
« Histoire feinte, écrite en prose, où l'auteur cherche à exciter l'intérêt par la peinture des passions, des mœurs, ou par la singularité des aventures. »

Pour le Robert :
« Le roman est une œuvre d’imagination en prose assez longue, qui présente et fait vivre dans un milieu des personnages données comme réel, ne fait connaitre leur psychologie, leur destin, leurs aventures. »

On a souvent tenté de saisir l’essence esthétique du roman en le comparant avec le genre voisin « conte, nouvelle,. »

La nouvelle et la conte, ceux sont des genres romanesques, le roman est un genre long, le conte et la nouvelle évoquent une situation frappante et exceptionnelle, tandis que le roman prend le temps de faire vivre les personnages dans la durée.
Dans le conte, le contour s’adresse à un auditoire et sa transcription textuelle, va donc garder des traces de la tradition orale.


Le roman du 19é siècles

L’âge d’or du roman se situe sans doute au 19e s de Balzac à Zola, le genre se propose d’être le miroir de toute l’époque.

Le romancier était une sorte d’histoire du présent et s’arrangeait la mission du savant, connaitre le réel et le faire connaitre à travers le récit d’aventure captivantes et ce s’inspirant d la richesse des événements et des conflits dramatiques qui ont marqués le siècle et qui représentaient des sujets idéaux pour les romans, conflits de la bourgeoisie avec l’aristocratie des pauvres avec des riches, des petite commerces avec les grandes bancs... de nouveaux histoires, ceux sont donc ouvertes aux romans dès que l’avait cerçu comme le miroir de la société, de Balzac à Zola, le roman présente une construction dramatique, ile expose un conflit fondé sur des données d’une intrigue et sur le heurte des caractéres et des ambitions, car l’observation du réel a elle seule ne saurait aboutir à un récit captivant.

Au 19e s, le roman est marqué d’abord par le mouvement romantique, donc,
« De l’Allemagne, 1813, Mm. De Victor Hugo », pour elle, le romantisme est une école littéraire qui rompt radicalement avec le classicisme et renoue les cordes avec l’inspiration médiévale et chrétienne, et qui marque surtout les écrits des jeunes à la recherche d’un art neuf, angoissé par « le mal du siècle » et traumatisé par la révolution française.
Ainsi, fondée sur la passion, la création littéraire retrouva une nouvelle voie de l’expression et s’articula autour de trois
axes principaux :

1. La grande place accordée à la sensibilité, aux questions de larmes du cœur et de la beauté naturelle.
2. Prédominance de la nature, paysage, pittoresque, rêverie, imaginaire, etc.
3. La mélancolie ou le mal de vivre résultant de l’imperfection d la nature humaine.


Lecture du roman

Origine de Romanz


Au début du 12es, le « romanz », désigne la langue vulgaire, par opposition au latin, d’où le second sens de « Roman », c’est un texte en langue vulgaire qui traduit ou arrange un texte latin.
« Romancier », était un verbe qui signifie alors, raconté en français.
L’auteur utilise des textes extérieurs pur écrire des textes, qui se distinguer des chansons de gestes, non par sa forme car tous les deux, ont écrit en vers, mais par son contenu qui se présente souvent comme une ouverture d’un héro qui affronte des épreuves pour obtenir ce qu’il convoite en général, le cœur d’une femme.
Le roman médiéval connait sa floraison avec les romans de deux auteurs chrétiens : Chrétien de Troyes, Christian De Broil.
Malgré son origine lointaine, le roman ne fut jamais considéré comme un genre noble avant la fin de la 18es et le début de 19es, Car il n’avait pas la loi précise. Cependant, depuis la nouvelle Héloïse (1761) de J.J.Rousseau, le roman n’a jamais cessé de se proposer et s’est imposé sur les autres genres, c’est un genre ouvert à tous les procédés et aborde les thèmes, tous les thèmes racontent sur l’humanité (la vie humaine).

_________________




avatar
Administratrice
Admin

Messages : 93
Points : 296
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 27
Localisation : GUELMA

Feuille de personnage
txt: valeur par défaut
Liste de choix:
barre:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur http://dep-fr-guelma.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum